Résolution pour 2019 : s’autoriser à lâcher prise

Durant le mois de Décembre, un mois habituellement très chargé mais rempli d’émotions positives pour moi, j’ai décidé de lever le pied et me déconnecter de tout – en commençant par supprimer l’application Instagram. Je me sentais comme prise au piège dans ce monde d’illusions, d’images parfaites et de course à l’approbation qu’est devenu aujourd’hui ce réseau social, et je ne me considérais pas assez forte à ce moment là pour rester juste dans ma petite bulle à moi, sans me laisser toucher par ce qu’il se passait autour. Ces choses que j’estime peu importantes pour moi – a savoir le nombre de likes ou d’abonnés – ont pourtant commencé à m’atteindre, d’abord avec des réflexions de type « La dernière photo que j’ai posté a moins de likes que celle d’avant, elle doit être moins bien » ou « J’essaie d’être régulière dans mes posts, de varier le contenu et pourtant j’ai encore perdu des abonnés ». Je parle surtout d’Instagram, mais c’était un peu pareil pour le blog; les articles sur lesquels je passais le plus de temps, que je prenais plaisir à rédiger (quitte à les re-écrire plusieurs fois pour être satisfaite) semblaient susciter peu d’intérêt, comme en témoignaient les statistiques. A un moment où j’étais déjà émotionnellement (et physiquement) éreintée, je me suis sentie découragée et je me suis demandée « A quoi bon continuer? »

Certes, j’ai toujours pensé – et je le pense toujours – que mon blog et mon profil IG sont pour moi une échappatoire avant tout, un espace où je peux m’exprimer sur des sujets qui me tiennent à cœur, sans forcément m’attendre a des réactions en retour, mais à l’heure actuelle ou tout n’est que profit, commerce et réputation, il est parfois difficile de ne pas se laisser intimider, écraser même, par cette profusion des influenceur•ses sur la blogosphère et les réseaux sociaux, aujourd’hui remplis a 95% de posts sponsorisés et concours. Il arrive qu’on se sente perdu•e dans cet univers qui ne nous ressemble pas, qu’on ait l’impression de ne pas y avoir notre place. Car même s’il est humain de vouloir être lu•e lorsqu’on écrit sur quelque chose qui nous passionne et qu’on y met du nôtre, s’il est normal d’espérer que nos expériences et conseils puissent servir à quelqu’un, je trouve aussi qu’il est difficile de ne pas être dépassé par l’idée que les jolies choses et produits gratuits attirent plus que les témoignages sur des sujets importants et personnels.

J’avais besoin de m’éloigner de ce monde de strass et de paillettes (qui par-dessus tout, pousse toujours plus à la consommation) pour me rappeler de ce qui est – et je l’espère sera toujours – important pour moi. Je voulais me consacrer entièrement à mes proches durant cette période de fêtes de fin d’année; même si je suis tombée malade deux jours avant Noël, et que je n’ai pas pu profiter autant que je le voulais de cette fête. Je voulais souffler et prendre le temps d’apprécier les choses simples de la vie, mais aussi me souvenir que ce qui compte, ce ne sont pas les choses que l’on possède mais les souvenirs que l’on crée. Je voulais également me couper des réflexions toxiques que je pouvais y lire (sur le poids, la cellulite, les régimes post-fêtes etc) et qui me rappelaient les moments les plus sombres de ma vie; une spirale infernale de haine et de mépris envers un corps qui n’a jamais mérité ce que j’ai pu lui faire subir. Mon chemin vers l’acceptation et le self-love n’a pas été sans embûches, et je me sentais un peu trop vulnérable pour ne pas être envahie par des doutes. J’ai toujours bloggué pour le plaisir, mais je sentais qu’a ce moment là, je ne m’y retrouvais plus et que c’était plus une source d’anxiété qu’un moment agréable. Plutôt que de m’acharner et de me forcer à écrire ou faire des photos, j’ai décidé de lâcher prise. Je me suis dis que ce n’était définitivement pas une bonne idée de commencer cette nouvelle année 2019 avec tout le stress et tous les doutes qui me consumaient à petit feu. Alors certes, ce n’est pas mon job à plein temps et par conséquent, ça n’a pas eu de réelles conséquences sur ma vie. Mais me tenir à l’écart de mon ordinateur pendant cette courte période m’a fait beaucoup de bien et m’a permit de me recentrer. Je pense qu’être plus souple avec moi-même et m’autoriser un peu plus a « ne pas être au taquet 7j/7 » fera définitivement partie de mes bonnes résolutions pour cette nouvelle année. Je prévois également de me laisser tenter par la méditation, n’en ayant entendu que du bien; d’ailleurs, si vous avez des appli que vous aimez et que vous me conseilleriez, je suis toute ouïe! A cinq mois du mariage, j’ai d’autant plus besoin de retrouver un peu de zen attitude…

Quelles sont vos bonnes résolutions pour 2019, si vous en avez? J’espère par ailleurs que vous avez bien profité de ces fêtes de fin d’année!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Framboise Poudrée 2018
Wordpress / 17th Avenue